Regards en arrière

21 films documentaires sur les témoins de la Seconde Guerre mondiale de Frédéric Gonseth, Edwin Beeler, David Bernet, Jeanne Berthoud, Samuel Chalard, Anne Cuneo, David Fonjallaz, Thomas Gull, Alex Hagmann, Kaspar Kasics, Grégoire Mayor, Fernand Melgar, Thomas Schärer,  Marc-Antoine Schüpfer, Theo Stich, Yves Yersin.

Documentaire, 2004, 315 min. (21 x 15 min.)

Versions française et suisse alémanique avec sous-titres allemands, français

Synopsis

Des cinéastes suisses ont réalisé 21 films documentaires de 15 minutes chacun à partir de la riche matière contenue dans les interviews filmées par Archimob pour "L’Histoire c’est moi". La matière initiale des interviews a été approfondie et complétée par d’autres documents filmiques, historiques ou actuels pour replacer les interviews dans leur contexte historique.
«L’Histoire c’est moi» rend compte de la plus vaste entreprise d’histoire orale que l’on ait réalisée en Suisse sur la période de la Deuxième Guerre mondiale. 555 témoins ont été invités à parler de leur expérience singulière et quotidienne des années 1939 à 1945.
Production : Frédéric Gonseth Productions en collaboration avec l’association Archimob et en coproduction avec «SRG SSR idée suisse»


Site dédié

Le site Regards en arrière

Commander le DVD

Lien vers le Shop



Fiche technique et artistique

Coproduction : Télévision Suisse Romande TSR, Schweizer Fernsehen SF DRS, Televisione della Svizzera Italiana TSI - SRG SSR idée suisse

Commission des films : Frédéric Gonseth, Alex Hagmann, Thomas Schärer, Theo Stich

Mixage : Fred Kohler, Studio La Cigale Lausanne

Online : Matthias Bürcher

Avec le soutien de :
Fonds Regio Films
Suissimage
Fonds de production télévisuelle
Loterie Romande
Swisslos
Fondation pour la mémoire de la Shoah
Fondation Dosenbach

Archives : Cinémathèque suisse, Schweizerisches Bundesarchiv, Armeefilmdienst, Archives CICR + Croix-Rouge Suisse


Les Russes!

de Frédéric Gonseth

La plupart des usines d’armement dans lesquelles les déportés soviétiques s’épuisent au travail et meurent de faim au bord du Rhin appartiennent à des Suisses (mais les Russes ne le savent pas). Ces affamés regardent la Suisse comme leur seul espoir. En face, les douaniers et les soldats suisses les observent aux jumelles. Quand les premiers Russes arrivent à s’enfuir en Suisse, où ils sont internés, les jeunes femmes suisses les regardent avec crainte, ou curiosité, sans se douter des souffrances qu’ils ont endurées en Allemagne, ni de celles qui les attendent à leur retour en URSS stalinienne.


Aux Armes!

de Frédéric Gonseth
Au moment où le «Blitzkrieg» risque de déferler sur la Suisse en 1940, avec quels canons, quels chars, quels avions les Suisses vont-ils contenir les Panzers et les Stukas de la Wehrmacht? L’armée suisse pourra-t-elle résister suffisamment longtemps à la frontière et sur le Plateau pour laisser des forces suffisantes se replier dans les Alpes? Chacun des témoins livre un bout de sa réalité, fournissant peut-être pour la première fois une vue d’ensemble sur la capacité de défense de la Suisse en 1940. A posteriori, de quoi donner froid dans le dos...

Halte! Frontière!

de Frédéric Gonseth, Thomas Gull et Marc-Antoine Schüpfer
«La Dernière Chance», un film suisse tourné en 1945, répand dans le monde entier l’image d’une Suisse accueillante aux réfugiés militaires et civils, juifs compris. Malgré son côté documentaire revendiqué à l’époque, ce film s’éloigne cependant de la vérité historique par plusieurs aspects. Confrontés à plusieurs scènes clé du film, des témoins romands, tessinois et grisons livrent des récits de passages de frontière à travers leurs montagnes plus réalistes et moins flatteurs pour l’image du pays.